La vidéo : le format publicitaire digital qui s’envole

Le potentiel de la publicité vidéo a toujours existé, mais ce n’est que récemment que l’on assiste à une utilisation de plus en plus massive de ce format publicitaire sur Internet.

Selon une étude IAB/PWC, plus d’1,6 milliard d’euros ont été dépensés en display au 1er semestre 2016. Les dépenses réalisées dans la publicité vidéo représentaient à elles seules 30% de ce montant.

La vidéo se développe alors rapidement et la consommation ne cesse de progresser. La présence des vidéos publicitaires devrait continuer à augmenter dans les années à venir et les réseaux sociaux l’ont bien compris.

En mars 2014, Facebook lance les vidéos en autoplay*, suivi peu de temps après par Twitter. Fort de ce succès, en septembre 2015, Facebook décide de proposer un format de publicité vidéo sur Instagram. Dès 2006, Youtube commençait déjà à proposer des formats de publicité vidéo aux annonceurs.

Le mobile, premier contributeur à la consommation de vidéo

L’utilisation du mobile a considérablement poussé les internautes à consommer du contenu vidéo en plus grande quantité, disponible à n’importe quel moment de leur journée et surtout, quel que soit le lieu où ils se trouvent. En effet, près de la moitié des vidéos consommées en ligne l’ont été depuis un terminal mobile. Les jeunes restent les principaux consommateurs de vidéos sur mobile.

Selon la société Turn – spécialisée dans les technologies publicitaires – d’ici à 2017 la vidéo représentera 69% de toute la consommation Internet. Et toujours selon cette même source, les publicités vidéos ont un CTR moyen de 1,84% soit le taux le plus élevé de tous les formats publicitaires numériques.

Un bel avenir pour la publicité vidéo via la programmatique

La programmatique offre un avenir très prometteur à la publicité vidéo en affinant le ciblage des campagnes et en éliminant les processus chronophages souvent associés à la campagne display classique.

D’après une étude publiée par The Drum, la vidéo programmatique représentera en 2017 17% du marché de la publicité vidéo. À titre de comparaison, en 2014, cette part ne s’élevait qu’à 2%.

La croissance de la vidéo mobile couplée à la montée en puissance de la vidéo programmatique amène ainsi une progression significative de la publicité vidéo. Nul doute que le display vidéo deviendra un incontournable dans les années à venir.

*Autoplay : il s’agit d’un format publicitaire vidéo dont la lecture se déclenche sans intervention de l’internaute.

 

À lire également :

 

Publicité vidéo : 3 conseils pour optimiser sa campagne en ligne

RTB & Programmatique : quelles différences

Display classique vs programmatique : les atouts de chaque levier

Les 10 mots clés du programmatique

 

TAGS > , ,

Publier un commentaire