Les régies publicitaires face au HTML 5

Technologie longtemps prisée des agences pour la création des bannières publicitaires, le Flash a fini par succomber à ses failles sécuritaires. La disparition officielle du Flash le 1er septembre dernier concerne tous les acteurs de l’écosystème digital et de la publicité en ligne. Quel est l’impact pour les régies publicitaires web ?

 

Migration des formats vers le nouveau standard HTML 5


Désormais inactif sur les principaux navigateurs web & mobiles, le Flash est banni des créations publicitaires. Les régies publicitaires ont dû adapter les spécificités techniques et proposer à leurs annonceurs de basculer sur le nouveau standard, le HTML 5, qui permet notamment une meilleure intégration au sein des environnements web et mobiles.

Si pour des raisons budgétaires ou autres, les campagnes ne peuvent pas être développées en HTML 5, la régie publicitaire proposera le format GIF, format de substitution qui permet une bonne diffusion des publicités.

Côté spécificités techniques, la régie publicitaire doit rester vigilante au poids des bannières car les bannières HTML 5 peuvent parfois être plus lourdes. Rappelons ici que le l’IAB recommande un poids inférieur à 40 ko pour les formats display classiques.

 

TAGS > , ,

Publier un commentaire