Pour faire face aux GAFAM, place à Alliance Gravity et Skyline !

Au commencement, nous avions les GAFAM, un groupe composé de Google – Apple – Facebook – Amazon – Microsoft, autrement appelés les « géants du web ». Cette expression renvoie aux entreprises du secteur informatique qui révolutionnent l’usage d’Internet.

Ils captent plus de 90% du marché de la publicité en ligne en France, dont les 2/3 pour les seuls Google et Facebook.

Puis, pour faire front aux GAFAM, les médias français ont créé l’alliance Gravity dans le but de créer un « guichet unique » d’ici fin 2017 pour acheter de la publicité sur l’un des sites appartenant à cette alliance.

Parmi celle-ci nous notons la présence de Lagardère Active (Europe 1, Paris Match), M6, L’Equipe, Les Echos-Le Parisien, Marie Claire, Next Radio TV (BFMTV, RMC), Condé Nast (Vogue), Prisma (Femme Actuelle), Sciences & Avenir, Challenges, les groupes de presse régionale La Montagne, Sud Ouest, La Dépêche, Le Télégramme. L’opérateur SFR (L’Express, Libération), ainsi que le groupe Fnac Darty et So Local (héritier des Pages Jaunes).

Les membres de l’alliance touchent 44% des internautes français chaque jour, soit 16 millions de personnes.

Enfin, Le Figaro et Le Monde ont choisi de profiter de leur taille pour créer une place de marché commune : Skyline.

Ils couvrent à eux deux plus de 80% des internautes avec 35 millions de pages vues par mois.

Ces nouvelles alliances françaises sont nées d’un constat simple. Les dépenses publicitaires se font de plus en plus en faveur du numérique et au détriment des medias dits traditionnels : télévision, radio, presse, affichage, cinéma. Concernant le digital, nous assistons à une vampirisation des recettes publicitaires par deux colosses américains : Google et Facebook – ils représentent à eux seuls les 2/3 des investissements publicitaires. À moyen terme cela risque de déstabiliser voire menacer l’existence du modèle économique des acteurs français.

En guise de réaction, les acteurs français ont choisi de former leurs propres coalitions et proposer une plateforme numérique commune et automatisée d’achats d’espaces publicitaires à destination des annonceurs.

Cette base de données commune regroupe les critères socio-démographiques des individus, leurs centres d’intérêts, leur localisation géographique, leurs mode de consommation et d’achat, etc. dans le but de faciliter le ciblage des campagnes publicitaires par les annonceurs.

Dans la pratique, il n’y aura pas de fusion des régies mais une simplification des formats publicitaires et surtout une fusion de toutes les datas des utilisateurs.

Comme le dit l’adage : l’union fait la force ! Gageons sur la réussite de ces deux alliances pour défier les GAFAM …

 

TAGS > , , ,

Publier un commentaire