Pourquoi est-il indispensable de développer la publicité sur mobile ?

De nos jours il est clair que les français sont fortement attachés à leur mobile. Il s’agit là d’un mode de communication qui ne cesse de croire, à connaître et à maîtriser pour être vus par un public fortement réceptif. Les formats publicitaires discrets et peu intrusifs sont à privilégier pour contenter votre cible.

PROFIL DES MOBINAUTES :

89% des français sont des utilisateurs de téléphone mobile, soit 46,5 millions d’individus. Et 62% des français âgés de 15 ans et + sont équipés de Smartphone, soit 32,3 millions d’individus.

Le mobinaute a un profil assez marqué, plutôt jeune (90% des 15-24 ans), davantage masculin et issus d’une CSP supérieure :

 

 

 

 

 

 

 

 

INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES DANS LE MOBILE :

La publicité mobile est en train d’exploser, les investissements mobiles ont été multipliés par 5 en 3 ans seulement :

Investissements mobile (search et display) en millions d’euros et évolution vs N-1 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En parallèle de ce constat, on note une part du mobile de plus en plus importante en rapport à la part du desktop.

En 2013, 93% des dépenses Search & Display émanaient du desktop vs 7% du mobile.

En 2016, 71% des dépenses sont issues du desktop vs 29% du mobile.

Pour autant les investissements sur mobile ne sont pas à la hauteur du volume de connexions sur mobile. Bien que 56% des connexions se fassent sur mobile, ce support ne représente que 29% des investissements publicitaires.

 

 

 

 

 

 

 

Un retard notable en France par rapport aux pays anglo-saxons. Alors que le mobile représente 29% des dépenses digitales en France, il s’élève à 37% au Royaume-Uni et 37% aux USA.

 

USAGES & ATTENTES DES MOBINAUTES :

Les français passent désormais plus de temps sur leur mobile que devant la télévision. En juin, l’IAB annonçait que 67% des mobinautes français consultent leur mobile au moins une fois toutes les 30 minutes – pour 22% d’entre eux ce serait même toutes les 5 minutes !

Une nouvelle tendance a émergé : le multi-tasking. Cela signifie que dorénavant les français consultent plusieurs médias en couplage. Plus de 80% des téléspectateurs utilisent un 2ème écran en regardant la télévision et 67% regardent leur mobile pendant les publicités télévisées. Une mémorisation des marques de ce fait fortement impactée.

 

Les sites mobiles pratiques (Google), de partage (Facebook) et de divertissement (Youtube) sont les plus consultés avec respectivement 58%, 51% et 30% de couverture.

 

Les mobinautes sont encore peu équipés d’adblockers sur leur téléphone, seulement 4% d’entre eux. Sur PC ce sont 30% des internautes qui en sont équipés. Néanmoins 19% des mobinautes auraient l’intention de s’équiper dans les 6 prochains mois.

 

Les formats les plus discrets sont à privilégier à l’image des bannières et des formats natifs. Les mobinautes plébiscitent à la fois un contenu plus qualitatif, des formats davantage ciblés en fonction de la navigation et des centres d’intérêts. L’utilisation des interstitiels ainsi que la vidéo pré-roll sont à limiter.

 

Il est clair que la publicité sur mobile a un fort potentiel qui va continuer de croître dans les prochaines années. Êtes-vous prêt à vous lancer ?

 

* Données issues de l’étude MobValue « les 25 chiffres-clés à connaître … »

 

À lire également :

Publicité mobile vs publicité desktop : comment choisir ?

Les formats display mobiles décryptés

 

TAGS > , , ,

Publier un commentaire