Pourquoi faire une campagne publicitaire et comment la réussir ?!

Une campagne publicitaire consiste à promouvoir une marque, un produit, un service à l’aide d’un message et/ou un slogan qui sera  diffusé via un ou plusieurs moyens de communication : télévision, radio, presse écrite, Internet, affichage ou encore catalogue, échantillon, maillot sportif etc.

Plusieurs raisons poussent les entreprises à organiser une campagne publicitaire dont :

> La recherche de visibilité : donner un coup de boost à l’entreprise

> Accroître sa performance : meilleure conversion sur le site, augmenter le nombre de visites en magasin …

> Améliorer sa notoriété : développer une bonne image de marque

 

Pour une publicité efficace, il est important de :

1/ Soigner son accroche

L’un des points fondamentaux dans une publicité est de bien définir le message que vous souhaitez adresser à votre audience.

Etant donné la multiplication de sollicitation, le message doit être simple, clair et précis. L’objectif est bien de retenir l’attention de votre cible en essayant de plaire à un public le plus large possible.

Un choix de mot pertinent, un contenu éditorial travaillé apportera une valeur ajoutée au consommateur et vous démarquera potentiellement de la concurrence.

 

2/ Peaufiner ses visuels

Avec le message, le visuel est l’un des éléments les plus importants d’une publicité. Il habille votre message, renforce votre discours, attire l’attention et facilite la compréhension du message. Il est alors primordial d’y consacrer du temps et de suivre quelques éléments de base :

> Pensez aux contrastes et aux jeux de couleurs qui permettront de lire aisément votre message publicitaire et d’être compris

> Sur le digital, intégrez un bouton d’appel pour inciter à passer à l’action

> Pour les campagnes mobiles, n’oubliez pas d’anticiper les différentes tailles d’écran. Le format responsable web design permet un affichage optimal quel que soit le support.

Attention toutefois à ne pas trop en faire ! Le surplus de visuels peut être néfaste – endommager la délivrabilité de votre email par exemple – le bon ratio est 40% d’image et 60% de texte.

 

3/ Tester vos campagnes

Selon le budget et le temps dont vous disposez, le mieux est encore de pouvoir tester sa campagne publicitaire avant de la lancer.

Cela vaut principalement sur une campagne Web. Vous pouvez tester différents formats, différents visuels, différentes accroches, différents messages ou encore supports etc.

Ce qui marche pour une campagne ou pour une cible n’est pas assuré de fonctionner pour une autre.

L’une des règles proposée est de tester 20 % du budget sur une publicité, puis la comparer avec 20 % d’autres formats. Les derniers 60 % seront consacrés à la publicité qui aura le mieux fonctionnée.

Exemple de plusieurs campagnes proposées par GRDF – changement de visuel et de message d’accroche avec le même objectif final :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la fin de votre campagne de communication, il faudra alors suivre un certain nombre d’indicateurs clés pour mesurer la performance de votre communication. Il en existe un grand nombre suivant la marque, les produits ou encore la stratégie marketing. En voici un échantillon :

> L’impact publicitaire : iI fait référence au souvenir que votre spot ou annonce publicitaire aura laissé auprès des consommateurs. Est-ce que cela a réussi à marquer les esprits ?

> La compréhension : votre message doit être clair, intelligible par la cible, et ne contenir qu’un seul concept.

> Le passage à l’acte : votre annonce a suscité l’envie d’acheter chez un consommateur ? Alors votre publicité aura atteint les objectifs fixés.

En télévision, le GRP ou Gross Rating Point est le principal indice d’efficacité mesurable utilisé dans le milieu de la publicité.

Pour mesurer les performances de votre campagne digitale, plusieurs KPI (Key Performance Indicator) existent. Nous pouvons distinguer les KPI primaires et KPI secondaires.

Les KPI primaires renseignent sur la rentabilité de la campagne – Quelques exemples :

> Nombre de conversions : une vente, une inscription, un contact e-mail …

> Taux de conversion : pourcentage de visiteurs ayant effectué une action sur le site

> ROAS (Return On Advertising Spending – Retour sur les dépenses publicitaires) : l’analyse différentielle entre le budget marketing investi et le chiffre d’affaires généré vous permet de mesurer l’efficacité de votre campagne publicitaire

> Reach – ou couverture sur cible : pourcentage d’internautes appartenant à la cible qui a été exposé à la publicité au moins une fois pendant la période de la campagne.

Les KPI secondaires permettent de déceler des points d’amélioration autour de la campagne – Quelques exemples :

> Le parcours client : à quelle étape du processus d’achat s’arrête-t-il en moyenne ?

> Quel est le taux d’abandon d’un panier ?

> Type d’appareil utilisé

> Temps moyen passé sur le site

> Taux de rebond

 

Vous voilà avec toutes les cartes en mains pour démarrer une campagne de publicité réussie, alors à vous de jouer 😉

 

À lire également :

Qu’est-ce qu’une régie publicitaire  

 

 

TAGS > , , ,

Publier un commentaire