Les atouts du format cavalier en presse

Homme à cheval, partenaire d’une danseuse, pièce tactique aux échecs, le cavalier est également un format publicitaire qui prend – en presse magazine – la forme d’une surcouverture. Et si, en offrant une visibilité XXL en Une d’un magazine, le cavalier était finalement le Roi des formats publicitaires ? L’avis de Marie de Brissac, directrice de clientèle de la régie publicitaire mistralmedia.

Marie de Brissac

« Comme son nom l’indique, le cavalier est un format « à cheval » sur le 1ère et la 4e de couverture. Le cavalier adopte généralement le format d’une demi-page ou d’un tiers de page, mais des découpes personnalisées sont possibles.

Les atouts du cavalier sont nombreux. Positionné en Une du magazine, le cavalier garantit une belle exposition du message publicitaire ainsi qu’une forte proximité éditoriale d’autant que le logo du magazine est souvent repris dans le visuel du cavalier.

Format d’image et de notoriété par excellence, le cavalier est peu utilisé pour les campagnes de marketing direct qui lui préfèrent le format encart avec un coupon réponse intégré (lire l’article : les atouts de l’encart publicitaire). Sur Vies de Famille, par exemple, je réalise régulièrement des cavaliers pour les Conseils départementaux ou les Comités régionaux du tourisme qui recherchent avant tout la caution éditoriale du magazine de la Caf.

Enfin, je conseille à mes annonceurs d’optimiser l’impact visuel de leur campagne grâce à la combinaison « cavalier + 4e de couverture ». La visibilité est alors royale ! »

 

Exemples de cavaliers

cavaliersVDF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TAGS > ,

  • Boutry

    Article très intéressant !!!! Peux t’on faire des “Cavaliers” sur tout type de magazine et sur des quotidiens ? Merci.

    Répondre
    • mistralmedia

      Bonjour,
      Le “cavalier” est principalement utilisé en presse magazine sur les supports piqués/brochés. En presse quotidienne, les formats événementiels sont plutôt les surcouvertures et les fausses couvertures.
      Cordialement

      Répondre

Post A Reply to Boutry Cancel Reply